Marketing

3 Considérations juridiques avant de publier sur les réseaux sociaux pour votre entreprise

20200318105237 19302

L’augmentation de l’utilisation des plateformes de médias sociaux ces dernières années a été une révélation pour les entreprises. Cela a permis aux petites et aux grandes entreprises de se connecter avec un public mondial de manière créative, augmentant ainsi leur clientèle pour une croissance future.

Bien que cela puisse être formidable pour les entreprises, il peut également y avoir un grand risque avec la façon dont il est utilisé et ce qui est publié sur les réseaux sociaux de votre entreprise. Utilisez-le à mauvais escient et cela peut nuire gravement à votre crédibilité, mais aussi avoir plusieurs implications juridiques qui peuvent avoir de graves conséquences.

Les risques liés aux médias sociaux sont relativement similaires à ceux de la plupart des plateformes en ligne. Étant donné que le contenu peut dégénérer en ligne rapidement, il est important que les entreprises mettent en place directives de conformité pour éviter de tels événements. Dans cet article, nous explorerons plus en détail les problèmes juridiques liés aux médias sociaux.

Violation du droit d’auteur

Bien qu’il y ait beaucoup de matériel en ligne qui peut être utilisé librement, il peut parfois y avoir des directives spécifiques sur comment et où il peut être utilisé. Il existe différents types de licence commune créative que les entreprises doivent connaître afin d’utiliser le matériel correctement.

Dans le cadre du mandat commercial, il peut y avoir des restrictions quant à l’utilisation des images, des vidéos et d’autres formes de contenu. Surtout avec une utilisation sur les réseaux sociaux. Un autre exemple est la musique utilisée à des fins publicitaires.

Pour vous assurer que vous n’êtes pas coupable de violation du droit d’auteur, vérifiez les termes et conditions de l’accord de licence pour le matériel. Comprenez où et comment il peut être utilisé sans enfreindre les lois.

Briser la confidentialité et la vie privée

La vie privée et la confidentialité concernent les informations personnelles d’un individu telles que son nom, son adresse, son numéro de téléphone et son adresse e-mail.

Les entreprises chercheront à collecter des informations personnelles auprès des clients à des fins de marketing ou d’exploitation. Afin de se conformer aux lois sur la confidentialité, les entreprises doivent déclarer ouvertement comment elles collectent ces informations. Compte tenu de la sensibilité de ces informations, les entreprises doivent fournir la formation appropriée à ceux qui sont impliqués dans le processus de collecte de ces informations.

Cela peut également concerner les processus internes de l’entreprise. Les contrats B2B peuvent impliquer accords de non-divulgation à voir avec des transactions ou d’autres procédures qui se produisent sur le lieu de travail. Ceux-ci sont utilisés pour empêcher que de tels événements ne soient rendus publics, y compris la divulgation sur les plateformes de médias sociaux. Assurez-vous que toutes les parties impliquées sont au courant de l’accord de non-divulgation en place.

Respecter les normes de la publicité

Les entreprises utilisent principalement les médias sociaux pour promouvoir ou annoncer leur entreprise. Compte tenu du nombre d’utilisateurs sur des plates-formes spécifiques, les publications doivent être réglementées et vérifiées pour s’assurer qu’elles respectent certaines directives et ne sont pas de nature controversée. Cela signifie vérifier des aspects tels que le langage offensant, la nudité, la violence ou la représentation du sexe.

Il y a des utilisateurs de tous âges sur la majorité des plateformes, par conséquent, le contenu doit également être adapté à l’âge. C’est ainsi que le jeune public est protégé contre les contenus préjudiciables. Dans certains cas, les clauses de non-responsabilité relatives à l’âge sur le contenu peuvent éviter des problèmes juridiques, mais cela doit être revérifié avant de publier.

Quelles mesures les entreprises peuvent-elles prendre pour prévenir les risques juridiques liés aux médias sociaux ?

Selon Strom & Associés, il peut y avoir certaines directives et restrictions dans les industries qui déterminent les risques juridiques qu’il y a pour votre entreprise. Cependant, il existe des lignes directrices génériques qui s’appliqueraient à la majorité des entreprises et qui peuvent aider à prévenir les risques juridiques :

  • Décrire les politiques de l’entreprise sur ce qui peut être publié sur les médias sociaux
  • Modérez tous les messages avant qu’ils ne soient publiés sur le compte de médias sociaux de l’entreprise
  • Offrir une formation adéquate aux employés qui utilisent les médias sociaux dans le cadre de leur rôle
  • Appliquer des mesures de sécurité pour accéder aux médias sociaux (c.-à-d. accès par mot de passe, nombre de parties autorisées à accéder aux comptes d’entreprise, etc.)
  • Examinez tout le contenu tiers qui cherche à être utilisé dans les campagnes avant leur publication
  • Utiliser un conseiller juridique résolution des litiges Manchester basé sur l’examen du contenu pour s’assurer qu’il respecte les directives et les lois correctes